Dans la Presse


 

"Si les moines pouvaient voir leur vie ainsi interprétée par de jeunes artistes, à travers ce spectacle de danse hip hop théâtralisé, ils seraient comblés par ce regard plein de défé- rence."

 

"La chorégraphe Marie Phliponeau s’investit pleinement avec quatre" jeunes de l’Épide d’Osmoy, une structure qui accueille un public en rupture sociale, pour un spectacle de danse hip-hop, une première à Noirlac.

 

"Les spectacles sont conceptuels, à l'image de De Chair et de Pierre, la création de la chorégraphe Marie Phliponeau et de l’Épide d’Osmoy, en partenariat avec le centre des monuments Palais JacquesCoeurs. Ce spectacle de danse hiphop plonge dans le quotidien d’une abbaye ou d’un palais pour faire ressurgir les corps et les traces du passé et les traduire dans une gestuelle contemporaine. Pour la première fois, la danse hiphop fera donc son apparition dans la programmation des Futurs de l’écrit"

 

“La danse hip hop est l’un des milieux qui brasse le plus de catégories sociales, d’origines, d’opinions, de religions…”

 

"Les valeurs originelles du Hip Hop sont universelles. Elles sont basées sur le respect et la fraternité entre les hommes (et les femmes ?) pour une société pacifiée et unie. Mais l’artiste hip hop est-il si universel que cela ? Y a–t-il effectivement une communauté Hip Hop où la personnalité artistique de l’individu transcende les clivages que la société fabrique, notamment entre hommes et femmes ?"